Découvrez les postures et bienfaits du yoga prénatal

Lors de sa grossesse la femme enceinte est à l'écoute de son corps et ses sensations. C'est le moment parfait pour débuter le yoga prénatal.


Découvrez le yoga prénatal


Yoga prénatal : principaux exercices de respirations et postures avec leurs bienfaits



Les bienfaits du yoga prénatal


Certains professionnels de santé s’accordent à dire que le yoga prénatal peut atténuer les malaises de la grossesse, tels que les humeurs changeantes, l’essoufflement ou le gonflement des chevilles. Les cours de yoga pendant la grossesse utilisent des techniques de relaxation et de respiration avec des postures adaptés à la grossesse.

Retrouver des postures de yoga pour enfants facile & amusantes.


Les cours de yoga prénatal peuvent offrir l’opportunité de passer du temps avec d’autres femmes enceintes pour échanger et partager leurs expériences et préoccupations de la grossesse particulièrement si une femme se sent stressé, en manque de soutien ou craintive.

Il est important que le professeur de yoga soit formé au prénatal car ces sessions sont également un lieu d’échange d’informations et de questions réponses.

Le yoga prénatal est un excellent moyen de s'entraîner et d’améliorer l’expérience de la grossesse.

Les postures physiques du yoga peuvent aider à renforcer la force, l’endurance et également d'agir de façon positive sur la circulation sanguine. La méditation peut améliorer les performance de concentration et de détente, ainsi que les exercices de respiration, dit pranayama, qui aide à gérer la douleur des contractions.


3 postures de yoga idéal pour les femmes enceinte


  • Les postures debout, Virabhadrasana II par exemple, peuvent augmenter la force de vos jambes et aussi générer de la confiance en soi et du courage.

  • S’agenouiller sur les mains et les genoux en arrondissant le dos vers le haut peut aider une femme à faciliter son accouchement. Cette pratique de “chat-vache” modifiée est un bon moyen de placer le bébé dan la meilleur des positions en vue de l’accouchement.

  • Assis dans la pose Baddha Konasana (pose d’angle lié) avec les pieds collés et les genoux éloignés l’un de l’autre, permet d’augmenter la circulation du sang vers le plancher pelvien et aider les femme à s’habituer au sentiment d’ouverture.

Lors des cours de yoga il faut surpasser sa timidité, c’est le moment d’apprendre à connaître son corps et prendre confiance en soi et votre confiance à accoucher.


Les professeurs de yoga insistent sur le fait que les femmes ont les compétences innées pour l’accouchement de manière naturelle, malgré les tendances de la médecine occidentale à pratiquer des interventions (péridurale ou césarienne). Lors d’une séance de yoga, une femme apprend à se connecter et savoir répondre aux besoins de son corps. En tonifiant le corps et l’esprit, le yoga permet au futur maman d’être plus à l’aise lors cette épreuve.



Conseil sur la pratique du yoga prénatal



Les bienfaits du yoga prénatal

Les experts mettent en garde sur la pratique du yoga pour les femmes pendant la grossesse.


Pour des personnes ne pratiquant jamais le yoga dans la vie de tous les jours, pendant la grossesse il est important de ne pratiquer uniquement le yoga prénatal.


Dans le cas ou la femme était déjà pratiquante du yoga avant, vous pouvez alors continuer vos cours, avec quelques petits ajustement parfois, après le premier trimestre. Il est important de préciser au professeur que vous êtes enceinte afin qu’il puisse vous dire comment adapter certaine postures pour éviter tout risque. Evitez également le yoga Bikram, qui se passe dans une pièce chauffée, pour éviter un malaise.




Au cours du premier trimestre, les yogis débutants ou non, ne devraient pas pratiquer ou alors une pratique calme car le foetus est très sensible et le risque d’une fausse couche est le plus élevé.

Les médecins mettent en garde contre le démarrage de tout nouveau type d’activité contraignant pendant la grossesse.

La respiration : pratiques importantes dans le yoga prénatal


Sur toute la durée de la grossesse, les femmes peuvent faire face à des surtensions hormonales, de l’insomnie, des envies d’uriner trop régulière. Face à ces incommodations, deux types de respirations sont conseillés et très bénéfiques pendant la grossesse.


  • Pratiquer 10 minutes de respiration chaque jours est important, la respiration Ujjayi qui est une respiration longue, forte et profonde, aide à vous concentrer sur le moment présent et à gérer l’anxiété.

  • L’autre technique, la respiration Nadi Sodhana (respiration alternée) aide à l’équilibre de l’énergie dans le corps. Évite notamment les problèmes de rétention respiratoire ou d’hyperventilation ce qui pourrait provoquer des problèmes d’oxygénation du bébé.

Tous les exercices et méthodes de respirations ne conviennent cependant pas à la pratique du yoga pendant la grossesse. De nombreux professeurs de yoga sont qualifiés, mais pas tous, renseignez vous bien avant, n’hésitez pas à demander à votre sage femme.


Plus d'informations sur Passeport Santé


Retrouver d'autre sujets :

- Le bienfaits du yoga pour les enfants

- Des cours de yoga pour les enfants en vidéos & illimités

  • Facebook - Dynamite Yoga - Yoga Enfant
  • Instagram - Dynamite Yoga - Yoga Enfant
  • YouTube - Dynamite Yoga - Yoga Enfant